Le pont des arts : nouveau concept pour les amoureux

« Le pont des arts victime du poids de l’amour » BFMTV

Paris, ville de l’amour. Les romantiques du monde entier vont devoir renoncer à officialiser leur amour sur le célèbre pont de Paris.

Old school

La tradition des « cadenas de l’amour » naît à Pecs en Hongrie, et devient rapidement répandue dans toutes les villes touristiques du monde : New York, Paris, Séoul…Les soldats quittaient leur famille pour partir au front en laissant comme souvenir le cadenas qui fermait l’armoire de leur chambre. A Paris, cette mode a commencé officiellement en 2008 sur le pont des Arts. Les cadenas scellent l’amour du couple « à jamais » et après il est d’usage de jeter la clé dans la seine. Le pont des arts a été construit en 1804, puis réaménagé en 1852. Inscrit aux monuments historiques en 1975, il succombera en 1979, dû aux différentes collisions avec des bateaux et aux bombardements des deux guerres mondiales. Le pont tel qu’on le connaît aujourd’hui, n’est qu’une seconde édition construit par l’architecte Louis Arretche entre 1981 et 1984.

Plus de 50 tonnes de cadenas

Aujourd’hui, sur le pont des arts, 15 panneaux grillagés ont été retiré, chacun pesait près de 500kg, dû à l’accumulation de cadenas, soit quatre fois la charge limite admissible. On peut aussi apercevoir des panneaux en bois qui n’embellissent pas forcément le paysage, mais qui assure notre sécurité.

Plus de 700 000 « lovelocks », ont été accrochés sur plusieurs ponts de Paris en quelques mois. La mairie de Paris, depuis peu, mène une politique plus stricte en interdisant cette pratique y voyant une dégradation des équipements publics et du patrimoine. La municipalité incite les Parisiens et les touristes à immortaliser leur amour en publiant des selfies en amoureux. Ainsi ils pourront les partager sur les réseaux sociaux, accompagné du hashtag #lovewithoutlocks afin de «libérer les ponts». En partageant un selfie ils se retrouveront sur le site www.lovewithoutlocks.paris.fr.

Que deviennent les cadenas d’amour ? Un étudiant des Beaux-Arts avait pris le célèbre pont pour son terrain de jeu et avait recueilli de nombreux cadenas pour une de ses oeuvres. Quelques mois après lors d’une exposition de l’école, une sculpture rassemblait une centaine de cadenas. En 2012, le plasticien français Loris Gréaud avait volé 130 kg de cadenas. Une fois pris en otage, il les fait fondre pour crée une série de sculptures « Tainted love ».

« Adieu les cadenas d’amour »

Cette surcharge visuelle de cadenas a crée une polémique notamment auprès de deux américaines qui luttent contre ces « lovelocks » avec leur site http://nolovelocks.com/fr et leur pétition a déjà recueilli plus de 7500 signatures.

Les services publiques  préfère fermer instantanément le pont des Arts afin d’éviter les accidents mais les internaute ont affiché leur mécontentement sur la toile. Notamment sur le réseau social Twitter, le maire adjoint à la Culture, Bruno Juliard a déclaré : « Malheureusement, il n’y a plus de temps à attendre, de commissions à créer, de débats à organiser, de réunions à préparer et encore moins de demi-mesures à prendre ou d’alternative à suggérer. Les solutions alternatives à la fois ». Dans l’immédiat, il est nécéssaire de trouver une solution rapide en interdisant simplement la pose de cadenas le temps de trouver un équilibre. Anne Hidalgo, maire de Paris, doit agir comme l’ont fait certaines municipalités à Florence ou Venise.

Suite à cela, un plan d’action a été mis en place afin de lutter contre le trop plein de cadenas qui surplombe les grilles. Ayant provoquée la chute de l’une d’elle en juin dernier, la mairie de Paris a décidé d’expérimenter la pose de panneaux vitrés. Légers et transparents, ils se fondent dans le paysage et offrent une vue exceptionnelle. Si cette expérience s’avère concluante, elle sera rapidement renouveler aux autres ponts touchés. Mais sans ces cadenas, Paris, sera-t-elle toujours la ville des amoureux ?

Marie.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s