Balade dans le vieux Saint-Ouen : le marché aux drogues de Paris

Les français, plus gros consommateurs de cannabis en Europe, détiennent leurs coffee-shops en plein air. Des lieux à la frontière de Paris, comme Saint-Ouen, alimentent généreusement le trafic de stupéfiant en transformant des parties entières des villes en endroits de vente et stockage de drogue.

À la sortie de métro, les guetteurs se tiennent sur la place pour informer les dealeurs de l’arrivée des forces de l’ordre. Nous les reconnaissons facilement grâce à leurs longues parkas noires, leurs cagoules ou leurs lunettes de soleil.
Nous demandons à un des hommes où se trouve le « plan » pour se procurer du cannabis. Il nous indique un bâtiment, rue du Dr Baeur, près de l’école primaire.

À notre arrivée, une queue s’est déjà formée. À 11h55, les clients attendent patiemment que les ravitailleurs arrivent avec les pochons, de 5 grammes et les barrettes de 2 grammes à 60 grammes. Ce magasin à ciel ouvert, possède des horaires bien précis : 12h-00h.
Après une heure d’attente, l’homme cagoulé fait son apparition. Mais aujourd’hui, pas de « shit », il faudra se contenter de la « weed ». Nous nous agglutinons tous autour du vendeur pour avoir notre pochon, vite avant que la cargaison se termine. Nous repartons avec notre « 50 euros » qui devrait faire 5 grammes mais à priori elle n’en fait que 4.

Nous décidons de nous balader dans le quartier, et à notre plus grande surprise nous découvrons plusieurs endroits pour acheter, à quelques mètres du premier. Nous passons devant un endroit réputé, le quartier d’Ampère. Les guetteurs agités crient « artena, artena ». Le cri d’alerte est lancé, les policiers vont arriver. Tout le monde se cache dans les bâtiments, même les clients. La tension est palpable. Les vendeurs et guetteurs monte vite au dernier étage pour attendre le départ des forces de police et ne pas finir « en vacances », en prison. Une fois les policiers partis, le trafic recommence de plus belle.

Certaines familles souffrent de cette situation, d’autres en profitent. Quelques-unes prêtent leurs logements aux trafiquants pour stocker la drogue et l’argent. En échange, ils reçoivent un « salaire ».

infocannabis

Le cannabis : une plante illicite qui règne dans notre pays.

Pourtant, en 2012, Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, place ce quartier en « zone prioritaire de sécurité ». Suite à cette mesure, les travailleurs risquent jusqu’à sept ans d’emprisonnement, cinq ans d’interdiction de séjour à Saint-Ouen, et près de 300 euros d’amende. Désormais, la douane s’ajoute aux CRS. Un consommateur peut risquer jusqu’à 120 euros d’amendes pour avoir acheté du cannabis à cet endroit. Pour autant, ces décisions n’affectent en rien le trafic. Les employés et acheteurs viennent et s’en vont, sans jamais arrêter le business. Même si, la police, la mairie, le gouvernement mettent en place des solutions pour arrêter ces ventes incessantes, le résultat se révèle nul.

Cependant, le gouvernement possède déjà une législation concernant la consommation de stupéfiants. La loi du 31 Décembre 1970 : « L’usage de stupéfiants est un délit sanctionné d’une peine pouvant aller jusqu’à un an de prison et 3.750€. » Mais cette loi reste inapplicable dans un contexte où plus de 3,9 millions de personnes consomment du cannabis en France, avec 1,2 millions régulièrement. La consommation chez les jeunes ne cesse d’augmenter. La France est le deuxième pays, consommateur de chanvre indien, en Europe. Si tout ce beau monde devait être emprisonné, les prisons déborderaient encore plus qu’aujourd’hui.

En outre, la dépénalisation de cette plante reste en débat. Les partis politiques français n’arrivent pas à se mettre d’accord. D’un côté le Front de Gauche et Europe Ecologie les Verts se montrent favorables à une dépénalisation, voire une légalisation du cannabis, alors que l’UMP et le Front National campent sur leurs positions. Le Parti Socialiste se divise sur cette question.

Notons, qu’une e-cigarette au cannabis se trouve sur internet.

Céline Nourrisson

Images : À la une : ©lepopotinparisien

Infographie: ©grainesmarijuana

Publicités

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s